Education populaire

« L’éducation populaire est un courant d’idées qui milite pour le développement de chaque personne (individuel) et communautaire (développement social) dans un quartier, une ville ou un groupe d’appartenance, religion, origine géographique, lieu d’habitation, etc. afin de permettre à chacun de s’épanouir et de trouver la place dans la société.
En France l’éducation populaire est influencé, par le personnalisme autour de la revue Esprit et par le syndicalisme marxiste (la CGT en particulier). Les mouvements d’éducation populaire collaborent avec d’autres mouvements étrangers autour des thèmes suivants : l’éducation, la solidarité, la culture, la liberté…

Son action se définit en complément de l’enseignement formel. C’est une éducation qui reconnaît à chacun la volonté et la capacité de progresser et de se développer, à tous les âges de la vie. Elle ne se limite pas à la diffusion de la culture académique, elle reconnaît aussi la culture dite populaire ( culture ouvrière, des paysans, de la banlieue, etc.). Elle s’intéresse à l’art, aux sciences, aux techniques, aux sports, aux activités ludiques, à la philosophie, à la politique.

Cette éducation est perçue comme l’occasion de développer ses capacités à vivre ensemble : confronter ses idées, partager une vie de groupe, s’exprimer en public, écouter, etc. »

Lire la suite sur Wikipédia.

  • Vent debout : http://www.vent-debout.org/ « Une rafale de conférences, une bourrasque de stages,  un tourbillon d’expérimentations…  pour une éducation populaire politique dans le Sud Ouest… Et quand le vent d’autan se lève, c’est pour 3, 6 ou 9 jours… »
  • Pour une éducation populaire (là-bas si j’y suis) : « Aujourd’hui on parle culture dans Là-bas si j’y suis. Turner, Mozart, Spinoza… Ah Spinoza ! Vous sentez la distinction qui vous vient ? Oui, et c’est bien le problème. Franck Lepage travaillait dans la Culture. Un jour il s’est rendu compte que le mot culture était devenu synonyme d’art. Pourtant, la différence existe entre la culture de tous, et la culture pour tous et par tous. Entre l’Art, justement, et la culture populaire. »
  • Le réseau des CREFAD : « Le Réseau des crefad est la coordination nationale des associations qui se reconnaissent dans des valeurs communes en référence au Manifeste de Peuple et Culture : l’éducation populaire, la laïcité, la lutte contre les inégalités, injustices, habitudes, intolérances, la référence à l’entraînement mental, tout en prenant en compte les évolutions du monde et des techniques et le fait économique de nos associations inscrites dans l’économie solidaire. Les associations membres du Réseau des crefad interviennent en particulier dans l’accompagnement de porteurs de projets pour créer leur activité et leur revenu, le développement local et le développement rural, l’accès de tous à la culture et en particulier le rapport à l’écrit, la formation permanente, la formation des bénévoles et responsables associatifs, l’accompagnement des associations dans leur fonctionnement, leur projet et leurs activités, les outils et pour l’autonomie de chacun dans la pensée et l’action, des études, diagnostiques et expérimentations. »
  • Fédération Léo Lagrange : « Réseau d’associations d’éducation populaire et employeur de l’économie sociale, la Fédération Léo Lagrange s’appuie sur les compétences de milliers de bénévoles et salariés pour bâtir une société de progrès. »
%d blogueurs aiment cette page :